Repeindre son intérieur : les erreurs à éviter

Repeindre chez soi est une bonne façon de changer sa déco, redonner un coup de jeune à son intérieur et vivifier son ambiance. Un projet peinture réussi demande de respecter un certain nombre de précautions car si cela a l’air simple comme ça, on peut vite rater sa peinture et son relooking si l’on saute les étapes. Zoom sur les erreurs à éviter au moment de refaire ses peintures.

Peindre oui mais avec quoi ?

Peinture acrylique et peinture à l’huile

Il existe différents types de peintures : les peintures à l’huile, la glycéro, et les peintures à l’eau, acrylique. La peinture glycéro contient des composés organiques volatils, soit des agents chimiques qui la rendent toxique. Ces solvants participent toutefois à faciliter son application et à la rendre plus résistante dans le temps. C’est pourquoi, pour certaines pièces, notamment les salles d’eau, elle peut s’avérer être un choix logique. Elle offre par ailleurs un aspect plus lisse. En revanche, pour les pièces à vivre et les pièces de sommeil, elles sont à éviter absolument ! Il est à noter qu’il existe également la peinture alkyde qui, bien qu’en phase aqueuse, aurait les même avantages que la glycéro sans les inconvénients.
Les peintures acryliques, elles, sont fabriquées à base d’eau. Elles sont inodores, contiennent beaucoup moins de solvants et sèchent plus vite. De fait, elles sont moins néfastes pour l’environnement. Elles seraient toutefois moins résistantes dans le temps même si aujourd’hui on trouve sur le marché des peintures acryliques d’excellente tenue. Pensez également aux peintures écologiques qui offrent de très belles qualités de tenues et de couleurs. Elles sont en constante amélioration et leur pouvoir couvrant s’approche largement des peintures plus chimiques.
Enfin, conseil qui vaut pour tout type de peinture : au moment d’entreprendre votre projet, optez pour une peinture de qualité. C’est une erreur courante : une petite économie finira par engendrer une remise en peinture plus rapide et de fait, un coût plus élevé.

Bien choisir sa couleur

Il est courant de constater deux décisions opposées pour les peintures murales : tout repeindre en blanc ou au contraire, mettre plein de couleurs. Quand la multiplication de couleurs risque de vous lasser très vite et produire une surcharge visuelle, le look total blanc peut vite refroidir une pièce à l’extrême. C’est un choix qui requiert une réflexion. Du blanc ou du clair, oui car cela illumine la pièce mais additionné de quelques touches de couleurs, votre pièce n’en sera que mise en valeur. La règle veut cependant qu’on se limite à trois couleurs maximum. Pensez à vous référer au cercle chromatique pour les combinaisons de teintes.
Autres points à prendre en compte, le rendu souhaité pour la pièce. Les couleurs claires élargissent l’espace quand les couleurs sombres la rétrécissent. Jouez sur les contrastes clair / obscure pour mettre en valeur un espace ou des objets.
Avant de commencer à peindre, faites des essais par touches sur son mur. Les magasins proposent maintenant des pots testeurs très pratiques pour évaluer le résultat couleur dans la pièce en fonction de la luminosité de celle-ci.

Attention à la finition

Autre élément important de la mise en peinture des murs, la finition. Cette dernière se choisit en fonction de la pièce à peindre mais également de l’objectif recherché. Les finitions brillantes reflètent la lumière et apportent ainsi luminosité et impression d’espace. Le brillant et le satiné offrent en outre une bonne résistance et sont généralement lessivables. Seul impératif, les murs doivent être impeccables à savoir propres et lisses. Les peintures mates masquent bien les imperfections du mur.

Les étapes à suivre pour réussir sa peinture

Bien préparer la pièce à peindre

Première règle de base : la pièce doit être vidée ou au moins désencombrée. Peindre dans une pièce remplie de meubles est dangereux… pour vos meubles ! Les sols doivent par ailleurs être protégés.
Avant application de la peinture et pour obtenir un résultat optimal, il ne faudra pas négliger la préparation des murs. Murs fissurés, couverts de salissures, de papier peint ou une ancienne peinture, doivent être remis en état. Pour ce faire, on décolle, on rebouche, on répare et on lessive. Si les craquelures sont difficiles à reprendre, il peut être envisageable de poser une toile de verre pour plus de facilité. Puis il sera préférable, après ponçage, soit de passer un enduit de lissage ou d’apposer un apprêt ou une sous-couche.
L’utilisation de ruban de masquage est essentielle pour éviter les traces de peinture sur les autres murs, les plinthes, les moulures et autre prises électriques. C’est une étape indispensable qui prend du temps et qui doit être soignée.

La mise en peinture

Assurez-vous d’être équipé convenablement : rouleaux, pinceaux, pinceaux à rechampir, ruban de masquage et quantité adéquate de peinture. En fonction des travaux à réaliser renseignez-vous bien sur le type de pinceaux à utiliser ainsi que le nombre de pinceaux dont vous pourriez avoir besoin. La quantité de peinture s’évalue par la superficie des murs. Sachez également qu’il vaut mieux prévoir deux couches de peinture même si la peinture est notée comme étant monocouche. Il est fortement recommandé de ne pas arrêter le chantier en cours, surtout en plein milieu d’une couche. La peinture aurait le temps de sécher et le fait de reprendre à la cassure laissera une trace. Enfin, il vaut mieux peindre le plafond avant les murs afin d’éviter les éclaboussures de couleurs sur les murs.
Prenez le temps d’appliquer soigneusement la sous-couche, une première couche puis une deuxième couche en respectant à chaque fois le temps de séchage entre chaque. Un travail soigné fait avec patience évitera les coups de pinceaux visibles et disgracieux.
Prendre soin de toujours bien ventiler la pièce pour éviter un environnement trop toxique notamment avec la peinture glycéro dont l’odeur est forte et nocive. Soyez prudent. On ne saurait que recommander le port d’un masque.
Enfin, une fois la peinture murale terminée, il faut procéder au nettoyage des traces de peintures qui débordent et les taches. Ces erreurs de peinture doivent être enlevées le plus rapidement possible car plus on tarde, plus elles s’accrochent.

Choix peinture intérieure