Quelle peinture/matériel pour quel matériau ?

Rafraîchir les murs de sa maison fait partie des travaux courants d’entretien et de rénovation. Le support à peindre et ses propriétés pouvant varier, adapter son matériel est indispensable.

Comment peindre du carrelage

Pour donner un nouveau look à votre salle de bain, ou à une crédence de cuisine, rien de mieux qu’un coup de peinture ! Simple à réaliser et bon marché, il suffit de quelques heures seulement pour arriver à un résultat très satisfaisant.

Avant de commencer, assurez-vous de protéger la zone d’éventuelles éclaboussures en fixant une bâche au sol, et masquant les interrupteurs.

Les pièces humides comme les salles de bain accumulent des corps gras au niveau des joints, il est impératif d’effectuer une préparation du support. Par chance, le carrelage se nettoie facilement, il suffit de passer un coup d’éponge et d’insister avec de l’acétone si besoin.

Les frottements permettent d’obtenir une surface parfaitement lisse, idéale pour commencer à peindre. Les peintures de carrelage nécessitent généralement une couche de fond. Les peintures à base de résine peuvent être appliquées directement à l’aide de rouleaux, sans sous-couche.

Commencer par peindre les bordures, en faisant attention à ne pas dépasser, et laisser sécher selon les indications sur le pot. Il faut enlever les adhésifs de masquage, pour en reposer de nouveaux lors du passage de la couche principale.

Comment peindre une surface en placoplâtre

La rénovation des pièces à vivres de la maison exigent une organisation un peu plus importante que sur une zone délimitée comme un carrelage.

Si c’est un mur en placo, il faut passer une peinture d’impression. En effet, celle-ci agit comme une sous-couche sur des supports poreux secs comme le plâtre.

Avant de passer cette première couche, il faut bien sûr planifier la protection du mobilier en le bâchant. Si l’objectif est de peindre un plafond seulement, vous pouvez laisser le mobilier à sa place. Repeindre les murs nécessite de regrouper les meubles au centre de la pièce.

Le placo est sensible à l’abrasion due au ponçage des aspérités, et il peut se créer des fissures. Il suffit de se munir d’un enduit de rebouchage pour aplanir la surface à peindre. Encore plus simple, pour celles et ceux qui manquent de temps, la pose d’une toile de verre camoufle les défauts d’un mur juste avant de peindre.

La couche de peinture principale est appliquée à l’aide de brosses pour les bordures de plinthes, moulures et angles de murs, puis au rouleau sur les surfaces.

Pas question de reprendre le lendemain avec des brosses figées et inutilisables. Il faut impérativement les plonger dans un pot de white spirit et les sécher à l’aide d’un chiffon après utilisation.

Si la peinture blanche mur renforce l’aspect contemporain d’un intérieur de maison, il existe une large palette de couleurs possibles.

Voici les principales caractéristiques de finitions:

  • La finition mat velouté est très sensible aux traces de doigts et aux rayures, mais vous obtenez une opacité presque parfaite de la surface ;
  • La finition laquée réfléchit la lumière comme un miroir. Cela permet d’obtenir une finition très élégante, et résistante aux rayures. La difficulté réside dans son application, qui doit être très minutieuse ;
  • La finition velours, entre le mat et le satin, crée un rendu soyeux sur la surface. C’est un compromis pour obtenir un effet mat mais facile à entretenir (comme la finition laquée).

Par ailleurs, les bombes de peinture de type aérosols permettent de fixer une couleur sur des surfaces en bois ou métallique : un radiateur, un encadrement de porte, ou même un meuble. Il faut quand même penser à renouveler l’air intérieur après usage.

Repeindre un sol

La peinture époxy est extrêmement résistante aux chocs et s’adapte à toutes les surfaces. Prisée pour les intérieurs dans un style industriel, cette peinture s’étale sur du ciment, du parquet, du métal, du PVC, etc.

Offrant un rendu brillant ou satiné, l’époxy a un fort pouvoir couvrant pour les terrasses extérieures ou les pièces humides. Imperméable, elle sèche très rapidement sur des supports très variés.

La pose de cette peinture est délicate, et demande un respect absolu du temps de séchage. Il faut s’équiper d’un équipement de protection pour éviter les contacts avec la peau. Il est déconseillé de l’utiliser dans les chambres, car elle émane des vapeurs toxiques, et diffuse une odeur persistante.

Vous l’aurez compris, selon les surfaces à rénover, le matériel peut varier fortement. Si la plupart des matériaux ci-dessus se trouvent en grandes surfaces, un professionnel peut vous aider à choisir la peinture et son application au meilleur rapport qualité-prix.

Choix peinture intérieure