Comment mettre en valeur et protéger le bois ?

Le bois est un matériau qui a de l’allure et qui sublime nos intérieurs. Il faut le préserver et le protéger, qu’il soit en intérieur ou en extérieur. Aléas climatiques, domestiques, moisissures, insectes, il existe des essences plus résistantes que d’autres et des traitements pour assurer à votre bois de conserver toute sa beauté et gagner en longévité.

Pourquoi protéger ses boiseries ?

Si certaines essences de bois résistent mieux que d’autres aux attaques extérieures, il est généralement conseillé de prendre soin de ses boiseries. La durabilité de certains bois dépend notamment de leur teneur en tanins. Avant de penser traitement, pensons essences. Certaines sont à privilégiées pour leur résistance remarquable. C’est le cas notamment du bois de chêne, du mélèze ou encore du frêne.
Par la suite, des traitements de surface pourront suffire. Le bois est soumis à des contraintes multiples : tâches en tous genres, humidité, usure, champignons, nuisibles, rayures etc. En intérieur, les parquets, escalier, plans de travail, lambris, poutres, doivent être entretenus régulièrement. Le bois extérieur lui, est surtout exposé aux UV et à l’humidité. Généralement, avant d’être utilisé la partie périphérique du tronc, l’aubier, est retirée car elle est riche en sucre et attire les insectes xylophages.
Enfin, pour l’application d’un traitement du bois, il est nécessaire de préparer la surface en la dépouillant des revêtements antérieurs. Pour retrouver le bois d’origine, il faudra brosser, poncer voire décaper pour ensuite réparer et enfin appliquer les traitements choisis.

Les différents types de protection

On distingue plusieurs traitements pour le bois : l’huile, le vernis, la peinture, le saturateur et la lasure. La règle pour tous est de peindre ou enduire dans le sens des fibres pour respecter le mouvement naturel du bois.

L’huile de lin

Une huile pour bois est idéale pour un entretien régulier du mobilier car elle nourrit, met le bois en valeur tout en conservant son aspect naturel. Son application est facile de même son entretien puisqu’elle peut se lessiver et être renouvelée sans préparation préalable. Un peu d’essence de térébenthine en améliorera ses qualités hydrofuges. Sa couche protectrice lui confère également propriétés antitache. Incolore, elle convient parfaitement pour les bois intérieurs et à toutes les essences. En revanche, le choix de cette finition est définitif car éliminer une couche d’huile est difficile.

Le vernis pour bois

Le vernis laisse un film sur la surface boisée la rendant ainsi imperméable. Cette couche peut durer plusieurs années et ne nécessitera que peu d’entretien. Il sera toutefois indispensable de totalement décaper le vernis à bois appliqué avant d’en déposer une autre couche. Le vernis est de rendu transparent mais peut être choisi avec trois finitions différents : brillant, satiné ou mat. Ce type de protection s’utilise autant sur les boiseries extérieures et intérieures et pour toutes les essences de bois. Un traitement fongicide en plus préviendra les attaques des champignons.
Dans la gamme des huiles, les vitrificateurs est un vernis auquel s’ajoute un durcisseur. Il sera préconisé pour la protection des parquets, escaliers et autres surfaces soumis à l’usure par des passages fréquents et répétés. Il en existe avec des teintes pour nuancer la tonalité du bois.

La cire pour bois

La cire est un produit qui agit en comblant les pores du bois et qui, après application, se durcit. Elle respecte l’aspect naturel du bois et donne une petite touche élégante à la pièce tout en laissant une odeur caractéristique et agréable. Elle est malheureusement moins résistante qu’une finition au vernis et ne sera pas approprié en extérieur.

La peinture

La peinture peut être une bonne option pour protéger le bois. En outre, cela donnera du style à vos éléments de bois en leur donnant de la couleur. Le bois extérieur devra être repeint avec une peinture microporeuse et anti UV. Notez cependant que la peinture s’abîme et qu’il faudra entretenir et repeindre régulièrement. Question type de peinture, on ne saurait que trop recommander la peinture acrylique, de phase aqueuse, comme alternative écologique et moins toxique. Les peintures microporeuses laissent respirer le bois et agissent efficacement en traitement de surface. Pour une protection encore plus efficace, appliquez une peinture laque bio.

Le saturateur

Le saturateur est un produit de traitement du bois aux propriétés hydrofuge, non filmogène et qui est idéal pour les boiseries extérieurs tels bardage, terrasses, pergolas etc. Le bois s’imprègne du produit qui assure une protection contre les taches et les UV. Le rendu est plutôt naturel et le produit est facile d’entretien. Nul besoin de poncer ou décaper, il suffit d’appliquer une nouvelle couche en cas de besoin. La lasure est un produit similaire mais cependant moins naturel et écologique que le saturateur fabriqué à partir d’huiles naturelles.

La lasure

À l’instar du saturateur, l’utilisation de la lasure pour traiter le bois est simple. Une protection anti UV, un entretien tous les 3 à 5 ans et un fini brillant laissant visible le veinage du bois. Pour les bois de structure tels que poutre et charpente, lasurer est le traitement le plus efficace. Les ossatures en bois ne doivent pas être négligées, les conséquences sur la solidité structurelle seraient importantes. Elle peut s’utiliser en intérieur comme en extérieur et l’application peut se faire en une ou plusieurs couches en laissant sécher longtemps. Il conviendra de préparer la surface à lasurer. Non filmogène, la lasure permet au bois de respirer et ne s’écaille pas. Elle existe en outre en version incolore ou teintée.

Choix peinture intérieure